Phillip "Ears" BRADLEY



 
Hello bande de cookie ! Le nouveau design est donc bien là. Absolument pas urbain (désolée...) j'ai parié sur un côté un peu vintage qui, je l'espère, vous plaira. N'hésitez pas à MP au moindre soucis !
WANTED » Ian E. NESS ; Jarrick VICIOUS ; Abigaëlle R. SHINE ; Alix T. TORRIO et sa bande : Tom, Kean et Klara ; Nathanaël V. CAVANAGH ; Manicha L. VALARY ; Kilian C. BRENNAN ; Aspen N. RYAN et bien d'autres encore ! MERCI DE LES PRIVILÉGIER A DES PERSONNAGES INVENTÉS

 Phillip "Ears" BRADLEY

Phillip BRADLEYThe Outfits
Date d'inscription : 16/01/2012
Messages : 22
avatar
Posté Lun 16 Jan - 21:27 par Phillip BRADLEY
Voir le  Voir le profil de l'utilisateur 
Contacter :  

feat nom du personnage sur l'avatar
Identity Documents of Bradley, Phillip
General information

Nom & Prénom(s) : BRADLEY, Phillip
Âge : 30 ans
Date de naissance : 16 janvier
Lieu de naissance : Minneapolis, Minnesota
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Sexe : Masculin
Prohibition Rules

Métier : Ex-militaire / Informateur
Nom de code : Ears
Pour ou Contre la prohibition : Contre. Phillip n’a jamais vu le principe fondateur derrière une telle législation, un principe qui devrait commander une haute valeur morale pour être légitime. Cependant, la seule chose qu’il voit dans ce qui a entraîné la prohibition et ce qu’elle a amené, c’est la prise de puissance des gangsters autrefois de bas-étage parce que des vieilles dames n’arrivaient pas à contrôler leurs maris. C’est très peu valable et il se fait un plaisir de le dire quand on le demande. Cependant, il doit sa pitance à son nouveau job qui dépend de cette dite prohibition, donc il ne peut pas y faire grand-chose.
GROUPE : Durant plus de la moitié de sa vie, il était tout sauf un civil. C’était un officier militaire, diplômé de West Point avec les honneurs. Il est resté les huit ans nécessaires dans les forces avant d’être démis de ses fonctions avec une décharge pour déshonneur, le privant de sa pension et de son salaire. Peu après, il a dû trouver quelque chose pour vivre et a mis à profit son talent d’officier de renseignement et il a été recruté comme informateur pour les Outfits
Just tell me you story...

Caractère :
Réfléchi ¤ Prévoyant ¤ Endurci ¤ Au courant de tout ¤ Rationnel ¤ Observateur
Sardonique ¤ Désinvolte ¤ Solitaire ¤ Ironique ¤ Impitoyable
Depuis sa jeunesse la plus lointaine, l’un des traits qui a toujours caractérisé Phillip « Ears » Bradley est sa faculté à s’adapter pour survivre. Dès la naissance, rien n’allait comme ses parents voulaient : le garçon faillit mourir à la naissance, les docteurs déclarant que sa seule survie était un miracle. En effet, le bébé aurait pu s’étrangler avec son propre cordon ombilical mais, par le dit miracle, il avait réussi à se déprendre. Évidemment, ce n’était pas de son ressort à ce moment-là, mais il garda la réputation de survivant tout au long de sa vie jusqu’à ce qu’elle définisse sa réalité. La famille Bradley était une famille de la classe moyenne, tout ce qui a de plus normal, si ce n’est que c’était tous des militaires. Son père, Donovan, était un caporal de l’infanterie et sa mère était infirmière sur la base militaire de Minneapolis. Comme beaucoup d’Américains, ils étaient très religieux et espéraient que leur fils suive les traces de son père et entre dans l’armée. Ainsi donc, dès son enfance, on prit des mesures pour que le petit s’intéresse au travail militaire. On lui lisait des récits de batailles comme berceuse, on l’inscrivait aux sports d’équipe qui développait sa vitesse et sa force. Bref, tout ce qui était le plus cliché. C’était sans doute la marque de mauvais parents qui cherchaient à pousser leurs croyances et leurs intérêts sur leur enfant unique et malheureusement pour eux, le jeune garçon brillant apprit très vite la réalité derrière l’affaire, dû à sa capacité presque ésotérique d’être toujours aux bons endroits, aux bons moments pour entendre les bonnes choses. Il joua cependant le jeu de ses parents pour la durée de sa minorité, ne voyant pas vraiment ce qu’il pouvait faire pour y échapper. C’est en grandissant ainsi qu’il atteint l’âge de 13 ans, ou le début de l’adolescence. Certains mauvais plis commencèrent alors à prendre forme.

C’est à l’âge précoce de 13 ans que son vice le plus énorme prit forme : il se mit à fumer. C’était un peu sa manière de se rebeller contre ses parents qui le voulaient énormément en forme, donc se tuer à petites doses comme ça était sa manière de se rebeller sans faire trop de vague. Mais évidemment, avec la petite rébellion organisée vient également toutes les hormones d’adolescent qu’on ne peut pas vraiment contrôler. Ces hormones le rendirent dangereusement insolent avec son père, qui n’hésitait pas « à lui en coller une » pour qu’il comprenne qu’il fallait arrêter de le pousser. Oui! Horreur! Son père le battait! C’est ce qu’on croit que le jeune homme dirait, mais en réalité, c’est tout autre chose. Il se fichait profondément de ce que son père lui faisait. En fait, sa langue bien pendue s’attirait souvent plus de claques. Il continua ainsi à grandir dans une adolescence où tout ce qu’il faisait était dirigé par son père et où sa mère ne faisait rien pour le protéger. Il avait l’air d’un enfant modèle quand on le regardait publiquement : Quart-arrière de son équipe de football, excellent à l’école, bien vêtu et très poli. Mais dès que le microscope était retiré de sa vie, il fumait des clopes sans arrêt et était sardonique au possible. Il ne tarda pas à récolter toute la popularité que ses deux personnalités lui donnaient. Il plaisait aux filles à maman et aux intellos à l’école, et aux filles rebelles à l’extérieur. Nous ne nous cacherons pas la vue en disant qu’il ne manquait pas de profiter des deux, parfois simultanément. C’est ainsi qu’il se battit pour la première fois un réseau d’informations. Les filles à qui il plaisait avaient ce qu’elles voulaient en échange avec des renseignements qu’elles entendaient. Ainsi, avant même l’âge de seize ans, Phillip pouvait savoir presque tout dans son quartier. Et il adorait ça. La sensation de pouvoir que ça lui donnait était la sensation la plus excitante qu’il avait jamais ressentie. Bien plus excitant que d’être avec des filles juste pour le plaisir. Mais évidemment, toute chose à une fin et le secondaire ainsi que l’adolescence prirent fin un jour. Il n’en sortit pas plus doux et plus « adulte » comme certains, mais plus désinvolte que nonchalant, plus redoutable que tranquille et surtout avec un regard plus acéré.

Là où il aurait normalement pu être libéré de son père, quand il atteint la majorité à l’âge de 18 ans. Cependant, alors qu’il avait dix-sept ans, sa mère lui révéla qu’elle n’avait encore que trois mois à vivre. Encore très cliché, vous dira-t-il, mais à ce moment-là de sa vie, il avait encore de l’amour pour sa mère. Elle lui fit jurer d’aller dans l’armée et de servir son pays pour le temps qui lui était alloué. Il ne put qu’accepter et bien sûr, sa mère mourût dans les trois mois qui suivirent. Son père sombra dans la boisson et pour éviter d’avoir à vivre avec lui, Phillip, ou « Lip » comme l’appelait ses « amis », passa les examens d’entrée à West Point, l’académie militaire la plus reconnue du monde, à Washington. Il put partir loin du foyer familial qui avait été toute sa vie, une prison pour lui. Les quatre années qu’il passa à Washington sur résumèrent de façon assez similaire à celles qu’il avait passé au secondaire. Il se refit un réseau d’informateurs, cette fois-ci basé sur les employés de soutien à qui il payait plusieurs petits cadeaux ou laissait passer des infractions. Cette réputation de tout savoir lui permit d’entrer dans les services de renseignement en tant que sous-Lieutenant dès la fin de sa scolarité. Rien d’exceptionnel pour un diplômé de West Point, mais ça lui allait, car le jeune homme ne voulait pas être séparé du monde par un bureau et des médailles. Bref, chaque jour, il allait courir avec sa section pendant 15 kilomètres, et s’affairait à connaître leurs moindres petits secrets sans qu’ils ne s’en rendent compte. Après tout, il était militaire. La forme il s’y connaissait.

Pour épargner les huit années de services au lecteur, on ne fera ici que le rapport de la montée en grade du jeune homme, jusqu’à l’âge avancé de 28 ans. Il passa Lieutenant après 2 ans dans les forces, capitaine 1 an plus tard. C’était une ascension fulgurante qui se faisait par l’entremise de plusieurs pots-de-vin commandés par les officiers supérieurs. Et comme le jeune homme savait tout sur tout le monde, il pouvait aussi obtenir des faveurs de tous ses gens. Il passa dans plusieurs villes des États-Unis pour être stationné pendant plusieurs mois parfois. Il adora Chicago quand il y resta pendant deux mois : Deux mois où une idylle prit court avec une journaliste très perspicace. Malheureusement, cela passa et il continua à vivre sans vraiment y repenser. Bref, il finit même par passer Major quand tout tomba en ruine. Un beau jour, à ses 28 ans, il fut appelé dans le bureau du Général qui l’accusa sans coup férir d’être un espion. N’ayant rien pour prouver qu’il n’était pas un de ces dits-espion et sur le fait que si une enquête était faite sur son compte, on pourrait retracer son système, le jeune homme déclara son marché au Général. Certes, il quitterait l’armée avec une décharge honteuse, mais on ne révélera pas son nom à la populace ni au Pentagone, sous peine qu’il décharge tout ce qu’il savait sur le système corrompu des officiers supérieurs. À n’en pas douter, on fit exactement ce qu’il demandait et il disparut de la circulation.

Il réapparut plus tard à Boston, puis à Chicago, la ville qui lui avait tant plu autrefois dans un passé qui lui semblait si lointain. La seule chose qui le ramena étant la mémoire fine de la jeune journaliste qui avait été si amusante. Il retomba vite dans ses vieilles habitudes et commença à accumuler des informations. Son réseau se reforma, se composant de jeunes enfants, des orphelins à qui il donnait à manger en échange qu’ils écoutent et lui rapporte des informations. Il s’élargit à certaines femmes, des tenancières, des prostitués. Bref, les rebus de la société dont personne ne se souciait. Il commença à vendre ses informations quand il se rendit compte que ses économies ne sauraient le maintenir à flots. Il vendit à tout le monde, voyant comment cela pouvait être profitable. Il prenait garde à ce que personne ne puisse le retracer, tirant bénéfice de son expérience dans l’armée. Cependant, il se rendit bien compte qu’il lui faudrait bien un protecteur et que les protecteurs les puissants, c’était bien entendu les gangsters. Il fit donc ainsi…acte de curriculum vitae. Il offrit une somme importante de ce qu’il pourrait révéler sur les Outfits et sur les North Sides. Ceux qui prirent l’occasion les plus vites, ce fut les Outfiters et il se plaça sous leur protection, sans pour autant montrer son visage à qui le pourra. C’est donc un Outfiter depuis 2 ans maintenant et il n’a jamais rencontré son chef, mais c’est en grande partie ses informations qui permettent de faire des coups contre l’autre gang ou la police. Il a hâte de croiser Joe Felicity Capone, si elle est aussi jolie qu’il y paraît.


But... Who are you ?

Pseudo : Van’
Âge : 20 ans
Comment tu nous as trouvé ? : Partenariat
As tu des suggestions pour le forum ? : \o/
Quelle saison préfére Tonton Ali ? :










Kendall L. REAGANDetective
Date d'inscription : 23/04/2011
Messages : 778
Age : 26

Passeport Américain
Nom de code: Plume
Métier: Kendall est Journaliste, Plume est detective privée
Relations:
avatar
Posté Lun 16 Jan - 22:02 par Kendall L. REAGAN
Voir le  Voir le profil de l'utilisateur 
Contacter :   http://chicago-swop.forumgratuit.org

Salut Mr. Beautiful ♥

Alors j'ai pas tellement vu d'incohérence dans ta fiche x3 par contre, faudra faire attention aux quelques fautes laisser par ci par là en rp \o3o/

Bienvenue chez les rouges, Phil'


Te voilà donc accepté(e) par les plus grands au sein de cette ville de débauche qu'est Chicago. Avant de commencer à t'amuser, n'oublie pas de te faire des relations puis, essaye d'écrire régulièrement ton journal intime. Lorsque tu auras commencé à jouer avec les autres, tiens un carnet pour savoir où tu en es. N'oublie pas d'aller te faire tes différentes demandes que les admins se feront un plaisir d’exécuter ! N'oublie pas non plus d'aller dans la boîte à idées pour donner des possibilité d'évolution pour le forum. N'oublie pas non plus de créer ton porte monnaie pour pouvoir compter tes sous ♥ && pour terminé et te laisser t'amuser, tu peux aussi prendre connaissance de l'évent en cours.
BON JEU !


    « La plume est la langue de l'âme» • Cervantès
    Mon Journal ♌️ Mes amis ♌️ #2F86E6




Joe F. CAPONEThe Outfits
Date d'inscription : 25/04/2011
Messages : 235
avatar
Posté Mar 17 Jan - 0:23 par Joe F. CAPONE
Voir le  Voir le profil de l'utilisateur 
Contacter :  

Bienvenue parmi nous, Phillip, et heureux de t’accueillir au sein des Outfits !
Amuse toi bien, tue tout ce qui bouge et brosse toi bien les dents.




Spoiler:
 



Contenu sponsorisé
Posté par Contenu sponsorisé
Voir le   
Contacter :  




Phillip "Ears" BRADLEY


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chicago-Swop !  :: L'entrée de la ville :: Décline ton identité... :: Personnages admis-