Journal d'une enfant kidnappée



 
Hello bande de cookie ! Le nouveau design est donc bien là. Absolument pas urbain (désolée...) j'ai parié sur un côté un peu vintage qui, je l'espère, vous plaira. N'hésitez pas à MP au moindre soucis !
WANTED » Ian E. NESS ; Jarrick VICIOUS ; Abigaëlle R. SHINE ; Alix T. TORRIO et sa bande : Tom, Kean et Klara ; Nathanaël V. CAVANAGH ; Manicha L. VALARY ; Kilian C. BRENNAN ; Aspen N. RYAN et bien d'autres encore ! MERCI DE LES PRIVILÉGIER A DES PERSONNAGES INVENTÉS

 Journal d'une enfant kidnappée

Kendall L. REAGANDetective
Date d'inscription : 23/04/2011
Messages : 778
Age : 25

Passeport Américain
Nom de code: Plume
Métier: Kendall est Journaliste, Plume est detective privée
Relations:
avatar
Posté Ven 8 Juil - 2:57 par Kendall L. REAGAN
Voir le  Voir le profil de l'utilisateur 
Contacter :   http://chicago-swop.forumgratuit.org

image 600*350
25 ans plus tôt, dans un petit hôpital de la banlieue de Boston. Une femme mettait au monde une petite fille. La sage femme ramena la jeune maman dans sa chambre alors qu’une de ses collègues préparait la petite fille. Quelques dizaines de minutes plus tard, ils la ramenèrent dans la chambre de sa mère et les laissèrent seules. Anita, sa mère, avait rencontré un homme durant l’un de ses travails. Elle n’avait jamais été réellement studieuse en cours et avait terminée barmaid dans une boîte de nuit huppée de Boston. Elle l’avait tout de suite apprécié puis aimé. Mais il faisait des études de médecine et n’avait pas le temps de s’occuper d’elle. Elle restait souvent des jours voir des semaines sans l’avoir au téléphone ou le voir. Elle finit par tomber enceinte après l’une de leurs rencontres. Lorsqu’elle lui annonça qu’elle attendait un enfant, il la plaqua sans cérémonie. Elle s’y attendait plus ou moins et décida quand même de garder l’enfant. Alors qu’elle s’endormait doucement en souriant de bonheur, quelqu’un plaça un mouchoir imbiber de chloroforme sur le bas du visage et elle s’évanouie. Lorsqu’elle reprit connaissance, le berceau était vide et sa fille, Kendall, avait disparue.

Oui, il y a dans ce monde, certaines personnes qui se disent que former de jeunes enfants au métier de la guerre est la meilleure façon d’en faire des personnes compétente et de leur donner un avantage dans leur ascension mafieuse. Pourtant, ce n’est pas forcément une bonne solution. Un enfant a besoin d’un environnement stable pour vivre, un environnement qui ne sent pas la poudre et l’alcool, un endroit qui respire la tendresse et l’amour. Enfin, Kendall était une petite fille pas plus intelligente qu’une autre mais qui avait une intuition assez prononcée. Elle n’avait pas souvent tord grâce à ca, ils décidèrent de la former au métier de traqueur. Arme à feu, géo-localisation, connaissance de la ville. Elle prit toute sorte de cours différents.

J’ai oublié quelque chose ? Ah bon ? Quoi donc ? Qui l’a enlevé ? Ah… Kendall n’aime pas beaucoup parler de cette période là. Je ne connais pas leurs noms, leurs nationalité ou encore leurs activités. Tout ce que je sais c’est qu’ils l’ont enlevé dans la maternité puisqu’elle ne se souvient de rien d’autre qu’eux. Elle ne se souvient même pas du visage qu’avait sa mère… Ils l’enfermèrent dans une petite ferme à l’écart des villes ou elle était élevée avec d’autres enfants, par une femme rigide, froide et sadique. Elle prenait plaisir à les blesser et leurs faires du mal. Pourtant, elle ne le faisait pas tant que cela puisque les grands chefs le lui interdisaient.

Kendall était une petite fille plutôt calme et réservée. Elle faisait ce qu’on lui disait sans rechigner. Elle apprenait ce qu’elle voulait apprendre dans des livres et se désintéressait du reste. Elle aimait assez lire, ca lui permettait de s’évader. La ferme n’avait pas une grande bibliothèque mais elle possédait quelques romans classiques que la petite fille empruntait de temps à autres. Elle avait lu beaucoup de Sherlock Holmes et était une grande fan de ce détective, rêvant même à faire le même métier que lui. Mais elle savait que c’était impossible. Elle avait lu la dizaine de romans policiers qui se trouvait à cet endroit, elle les connaissait par cœur.

Au fil des années, elle s’ouvrit un peu aux autres et sympathisa avec d’autres enfants. Lorsqu’elle eut quinze ans, un petit groupe s’était formé autour d’elle, décidés à renverser la vieille mégère qui leur servait de gardienne et à s’évader. Mais au moment d’attaquer, les douze autres enfants la lâchèrent, laissant la jeune femme faire le sale boulot seule. Je ne peux pas vous dire si le pire était qu’elle soit seule ou qu’elle y soit parvenue… La vieille femme était quand même souvent sur ses gardes et déjouait souvent les pièges des enfants avant de les punir sévèrement. Mais là, Kendall parvint à l’abattre d’une balle dans la tête du premier coup. Ou elle avait trouvé le révolver ? Elle ne l’avait pas rendu durant le cours de tir et donc elle l’avait gardé dans sa chambre pendant bien trois mois.

La mort de la vieille femme fut comme un électrochoc pour elle, tant et si bien qu’elle ne parvient plus à toucher à une arme à feu. Elle s’évada sans même prêter garde aux autres enfants. Après tout, elle l’avait fait seule et elle voulait sauver sa peau !

© Code par Kendall. Ne pas copier.
image 600*350
Kendall avait marché pendant des heures avant de s’écrouler sur le rebord d’une route. Qui aurait cru à ce moment là qu’un homme passerait avec une moto et s’arrêterait ? Qui aurait également cru que cet homme ne serait pas un mafieux qui l’avait détenue pendant quinze années ? Et surtout, qui aurait pu penser qu’il l’aiderait et qu’il s’occuperait d’elle jusqu'à sa majorité ? Certainement pas elle. Elle pensait qu’elle serait rattrapée ou, dans le meilleur des cas, qu’elle mourrait sur cette route.

Erwan McDonstel était un tenancier de bar dans la grande ville de Seattle. Il avait ouvert cet endroit plusieurs années auparavant et le commerce fonctionnait plutôt bien. Il n’avait pas de femme, et pour cause, il préférait la compagnie plus bourrue des hommes. De petite taille, assez frêle, la seule raison qui faisait qu’il était encore libre et en vie était qu’il était ceinture noire de karaté et qu’il magnait très bien les couteaux. Erwan n’était pas non plus n’importe quel homme. Il exerçait, sous couverture, le métier de détective privé. Ancien flic, il s’était reconverti, dégouté des pratiques de corruption présente au sein de la police.

Erwan recueillit donc notre petite jeune fille, qui avait maintenant bien grandit. La première chose qu’il fit en arrivant c’est de lui donner une douche. Après celle-ci, il lui fournit la garde robe de sa défunte sœur et il pu découvrir une jeune fille aux cheveux clairs, aux yeux d’un bleu qui ne reflétait pas l’âme de l’adolescente. Elle avait mis un jean et un col roulé noir. Elle s’installa face à lui et lui demanda ce qu’il voulait. Pour elle, plus rien n’était donné gratuitement. Il fallait toujours payer pour avoir quelque chose en retour. Elle posa alors ses deux mains sur la table et attendit. L’homme soupira et lui affirma ne rien vouloir d’elle. Elle pouvait rester ici autant qu’elle voulait. Elle pouvait même travailler pour lui contre un salaire si elle le désirait. Elle haussa un sourcil et accepta. Après tout, elle n’avait nulle part d’autre ou aller.

Erwan insista pour la faire entrée au collège mais elle refusa. Elle n’avait pas besoin de côtoyer des gens de son âge. Et elle n’en éprouvait pas l’envie. De plus, elle s’était mise en tête de retrouver sa mère. Erwan ne pouvait, légalement, rien faire. Il tenta bien de lui expliquer mais rien n’y faisait. Elle était plus têtue qu’une mule.

Kendall faisait donc deux choses à la fois. Elle travaillait en tant que barmaid pour Erwan et elle recherchait sa mère avec les moyens qu’elle avait. Son travail de barman la ravissait, elle était assez à l’aise avec les clients, même si elle ne cherchait pas à faire du copinage. Elle n’avait besoin de personne. Et puis, un jour, un espère de grand rouquin entra dans le bar. Il fonça sur Erwan et le reversa. Kendall ne compris pas tout mais elle laissa faire. Il s’avéra qu’Harvey était un policier, peut être le seul qui n’était pas encore corrompu, qui a tout apprit d’Erwan lorsqu’il était plus jeune. Leur relation, bien qu’ambigüe, se limitait à de l’amitié. Harvey se prit d’affection pour la petite blondinette, commençant d’abords par la jalouser, puis, il réussit à rendre la lueur qui aurait du se trouver dans ses yeux depuis toujours. Elle avait retrouvé la joie de vivre.

Un dernier souci se posait. Celui de sa mère. Elle n’arrivait à rien seule tant et si bien qu’elle finit par demander de l’aide à Erwan. Il lui dit qu’il l’aiderait si elle allait au lycée. Elle soupira mais accepta. Rien n’était trop beau pour revoir sa mère.

Durant des années, elle la chercha sans relâche. Elle passa son dix-huitième anniversaire dans un hôtel miteux de New York ou elle avait retrouvé l’adresse de sa mère. Elle devait aller la voir le lendemain. Elle sonna alors chez sa mère, émue, les larmes aux yeux. La porte s’ouvrit sur une femme fatigué et triste qui, lorsqu’elle vit sa fille, retrouva instantanément le sourire. Mais le bonheur ne dure qu’un temps. Kendall n’eut pas le temps de prendre sa mère dans ses bras qu’une balle vint se loger entre les deux yeux de la femme qui s’écroula tout de suite.

© Code par Kendall. Ne pas copier.
image 600*350
          «Aujourd’hui, notre journal traitera de la violence parental. C’est un sujet qui est encore d’actualité malgré les nombreuses lois qui ont été mise en place depuis un moment. Les chiffres montrent clairement une amélioration mais des parents continuent de battre sans cesse leurs enfants et certains vont même jusqu’à les séquestrer. Nous allons nous demander pourquoi ils font ca. S’ils ont des enfants, c’est qu’ils les ont désirés. Alors pourquoi s’obstinent-ils a les battre et a leurs faire penser qu’ils sont des moins que rien ? Nous avons reçu Tony B., 19 ans, placé en famille d’accueil il y a trois mois à cause de sa mère, alcoolique, qui le battait sans relâche, chaque soir…»


Comme elle l’avait promis à Erwan, Kendall termina ses années de lycée et finit par prendre gout aux études. Elle n’était pas forcément très bonne mais sa logique et son instinct étaient toujours là. Il lui arrivait parfois –souvent- de se trompé mais c’était sur des questions de cours durant lesquels elle était absente ou elle n’avait pas écouté. Elle continuait son travail de barmaid pour dépanner Erwan mais elle ne voulait pas faire ca toute sa vie. Durant la période ou elle avait recherché sa mère, elle avait apprit les ficelles du métier de détective par Erwan. Elle signait chacun des actes qu’elle effectuait avec une plume d’oie, finissant ainsi par se faire surnommer « Plume » par les gens du milieu. Elle voulait pouvoir faire un métier normal pour gagner de quoi manger à la fin du mois et continuer, en parallèles, son activité de détective.

Vous pouvez donc avoir à faire a deux femmes. La première est quelqu’un de joyeuse, de déterminée et de curieuse. Elle n’hésite pas à aller au devant des problèmes et sait quand il faut s’arrêter. Elle sera ravie de vous aider et de vous épauler si vous êtes son avis et que vous avez un problème.
La seconde est plus complexe. Elle peut être sarcastique, ironique et froide alors qu’elle sera, quelques secondes plus tard, quelqu’un au sang chaud et aux petites mœurs. Elle sait s’adapter a la situation et, lorsqu’elle travail, elle ne sort jamais de son rôle. Pour coincer les petits maris volages ou les gros mafieux perfides, elle est prête à tout. Et la chose qu’elle désire le plus au monde, c’est de mettre la main sur ceux qui l’ont enlevée étant petite et qui ont tué sa mère pour se venger.

Plume détient un cabinet dans la ville. Pour le contacter, laisser un mot dans la consigne 456 de la gare. Vous serez rapidement contacter par Kendall qui se fera passer pour sa secrétaire.

Quand à Kendall, elle travaille au Seattle Times et pourra vous accueillir pour n’importe quel motif. Prenez rendez vous avec Jade, son assistante.

Charmeuse, Persévérante, Calme, Observatrice, Maniaque, Sensible, Impulsive, Égoïste... Ce sont des mots qui la qualifie, prenez garde ♥
Lire la fiche
© Code par Kendall. Ne pas copier.


    « La plume est la langue de l'âme» • Cervantès
    Mon Journal ♌️ Mes amis ♌️ #2F86E6




Kendall L. REAGANDetective
Date d'inscription : 23/04/2011
Messages : 778
Age : 25

Passeport Américain
Nom de code: Plume
Métier: Kendall est Journaliste, Plume est detective privée
Relations:
avatar
Posté Jeu 21 Juil - 19:59 par Kendall L. REAGAN
Voir le  Voir le profil de l'utilisateur 
Contacter :   http://chicago-swop.forumgratuit.org

image 600*350

© Code par Kendall. Ne pas copier.


    « La plume est la langue de l'âme» • Cervantès
    Mon Journal ♌️ Mes amis ♌️ #2F86E6




Kendall L. REAGANDetective
Date d'inscription : 23/04/2011
Messages : 778
Age : 25

Passeport Américain
Nom de code: Plume
Métier: Kendall est Journaliste, Plume est detective privée
Relations:
avatar
Posté Ven 22 Juil - 0:15 par Kendall L. REAGAN
Voir le  Voir le profil de l'utilisateur 
Contacter :   http://chicago-swop.forumgratuit.org

KENDALL LONDON REAGAN - JOURNALISTE.


NOM : Reagan, comme le président...
PRÉNOMS : Kendall, c'est un prénom mixte qui peut me faire passer pour un homme de temps à autre. Et il y a aussi London, comme la ville, ville que je trouve magnifique.
J'AIME : Le bleu, le ciel, les étoiles, la cuisine (même si je ne sais absolument pas cuisiner, Harvey en a fait les frais une fois, mais chut), la lecture, la musique, les bruns, les blonds, les yeux verts. J'aime aussi les hommes, mais chut, c'est un secret.
J'AIME PAS : La corruption, les hypocrites, la cupidité, les gens vénaux, les gens qui se croient mieux que les autres mais qui ne valent pas plus, je n'aime pas les tomates, les roses, les meurtrier, les violeurs, les kidnappeurs... Je n'aime pas non plus ceux qui ont tué ma mère... Et je n'aime pas les hommes, mais c'est un secret.
QUALITÉS : Charmeuse ♦ Persévérante ♦ Calme ♦ Observatrice ♦ Joyeuse ♦ Agréable ♦ Amicale ♦ Ponctuelle ♦ Fidèle ♦ Déterminée
DÉFAUTS : Maniaque ♦ Sensible ♦ Impulsive ♦ Égoïste ♦ Spontanée ♦ Irréfléchie ♦ Changeante ♦ Rancunière ♦ Avare ♦ Enivrante
POUR OU CONTRE LA PROHIBITION : Je n'aime pas les crimes qui s'y installe. Je n'ai pas le climat de guerre qui a prit possession de la ville. Je n'aime les salaud qui en profite pour faire profit. Je n'aime les gangs. Je n'aime pas les Capone. Je n'aime pas les Moran. Je n'aime pas l'alcool. Mais je suis contre la prohibition. Ma perception de la prohibition est simple. Elle est à la fois mon gagne pain et ma plus grande peur. Oui j’en ai peur car à chaque fusillade j’ai peu que des gens perdent la vie, que ceux que j’aime s’éloignent et meurent. Malgré ça, je reste et je me bats contre ces imbéciles de mafieux…
AGE : Et bien il parait que j'ai 24 ans, enfin, c'est ce qu'on m'a dit. Je n'ai pas de certitude, évidemment...
DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Pareil, on m'a dit que j'étais née le 23 avril, à Boston. Mais comme je ne m'en souvient pas, je ne peux pas vous le confirmer.
NATIONALITÉ : Américaine, c'est la seule chose qui est une certitude. Mon père était peut être Grec. Mais sans plus.
STATUT : Je cherche toujours un homme qui sera capable de me supporter mais je ne m'attends à rien, les hommes sont tous des cons.
PARTIE DU MONDE : Je suis aux États Unis, c'est quoi cette question ...

PLUME - DÉTECTIVE PRIVÉE.


NOM : Personne ne le connais et personne ne le connaîtra jamais.
PRÉNOMS : On m'appelle Plume. Parce que je serais la plume perdue d'un ange tombé du ciel.
J'AIME : Le sang des criminels qui se repend sur le bitume, le cri de douleur des gens que je tue, servir la justice, j'aime me cacher, j'aime être invisible au yeux de la loi, j'aime ne rien avoir a faire avec ces flics corrompus et véreux, j'aime ne pas respecter les règles et les protocoles.
J'AIME PAS : La corruption, les hypocrites, la cupidité, les gens vénaux, les gens qui se croient mieux que les autres mais qui ne valent pas plus, je n'aime pas les tomates, les roses, les meurtrier, les violeurs, les kidnappeurs.
QUALITÉS : Charmeuse ♦ Persévérante ♦ Calme ♦ Observatrice ♦ Joyeuse ♦ Agréable ♦ Amicale ♦ Ponctuelle ♦ Fidèle ♦ Déterminée ♦ Manipulatrice
DÉFAUTS : Maniaque ♦ Sensible ♦ Impulsive ♦ Égoïste ♦ Spontanée ♦ Irréfléchie ♦ Changeante ♦ Rancunière ♦ Avare ♦ Enivrante
POUR OU CONTRE LA PROHIBITION : Les soûlards, les violeurs, les menteurs, les tueur qui se servent de l'alcool comme excuse ne peuvent plus se cacher derrière... La prohibition est un bien, mais aussi un mal.
AGE : Plume est né il y a 7 ans.
DATE ET LIEU DE NAISSANCE : La date exacte est inconnue, elle est venue au fil du temps.
NATIONALITÉ : Américaine.
PARTIE DU MONDE : Je suis aux États Unis, c'est quoi cette question ...
GROUPE : Il parait que je ne suis qu'une détective...
SPÉCIALITÉ D'ATTAQUE/STYLE DE COMBAT : Je n'aime pas me battre. C'est une perte de temps. pourtant, j'ai toujours quelques scalpel dans mes chaussures et une dague empoisonnée dans mon sac... On n'est jamais trop prudents dans une ville comme celle ci.


    « La plume est la langue de l'âme» • Cervantès
    Mon Journal ♌️ Mes amis ♌️ #2F86E6




Kendall L. REAGANDetective
Date d'inscription : 23/04/2011
Messages : 778
Age : 25

Passeport Américain
Nom de code: Plume
Métier: Kendall est Journaliste, Plume est detective privée
Relations:
avatar
Posté Ven 22 Juil - 0:27 par Kendall L. REAGAN
Voir le  Voir le profil de l'utilisateur 
Contacter :   http://chicago-swop.forumgratuit.org

La musique de Kendall... Celles qui lui donne vie.
















    « La plume est la langue de l'âme» • Cervantès
    Mon Journal ♌️ Mes amis ♌️ #2F86E6




Kendall L. REAGANDetective
Date d'inscription : 23/04/2011
Messages : 778
Age : 25

Passeport Américain
Nom de code: Plume
Métier: Kendall est Journaliste, Plume est detective privée
Relations:
avatar
Posté Jeu 4 Aoû - 17:40 par Kendall L. REAGAN
Voir le  Voir le profil de l'utilisateur 
Contacter :   http://chicago-swop.forumgratuit.org

image 600*350
Merci Epsilon chéri ♥



© Code par Kendall. Ne pas copier.


    « La plume est la langue de l'âme» • Cervantès
    Mon Journal ♌️ Mes amis ♌️ #2F86E6




Contenu sponsorisé
Posté par Contenu sponsorisé
Voir le   
Contacter :  




Journal d'une enfant kidnappée


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chicago-Swop !  :: L'entrée de la ville :: Gestion du personnage :: Journal intime-